Eau Mohéli de Diptyque

mai 12, 2013


C'est sur l'île de Mohéli, petit archipel des Comores, que s'épanouit l'impatiente et capricieuse fleur d'Ylang-ylang.

Pour sa nouvelle eau de toilette, Diptyque a choisi de placer en majesté cette délicate fleur jaune, pour vous faire découvrir un trésor de l'Océan Indien, sans avoir à vous risquer dans un périple au long cours.

Cueillies dès l'aube, pour en extraire les meilleures qualités olfactives, les fleurs d'Ylang-ylang s'empilent dans des paniers de bambou tressé, avant d'être pesées puis distillées.
Leur distillation dure en moyenne 20 heures et c'est au cours des quatre premières, que la meilleure qualité de parfum est obtenue.

Dans ce soliflore inédit, la fleur est sublimée dans un écrin à la végétation luxuriante, loin des  sentiers battus et des interprétations, souvent capiteuses voire exotiques, que vous avez pu lui connaître.
Elle s'épanouit, simplement, comme une fleur dans son milieu naturel, accompagnée de notes vertes et croquantes (feuilles de violette et de cassis), d'épices fraîches et poivrées (baie rose) et d'accords boisés et balsamiques qui semblent avoir été chauffés au soleil (patchouli, vétiver, benjoin et fève tonka).

Sur la peau, elle se révèle à la fois vive et chaleureuse.
Simple et élégante, Diptyque a su réinventer la fleur d'Ylang-ylang en la tirant, très loin, du portrait de "Fleur-Diva" impatiente et capricieuse, dont on la gratifiait.

D.P

Retrouvez-moi, également, sur les pages Facebook et Twitter de La Gent du Style

Vous aimerez aussi

0 commentaires

Formulaire de contact

Nom

Adresse e-mail *

Message *

Subscribe